Rapport annuel 2016
Rapport annuel 2016

En 2016, les activités du Conseil d’éthique de l’AVDEMS (CE) se sont déployées sur de nombreux plans. Comme chaque année, le Conseil s’est régulièrement réuni en plénum et a traité diverses requêtes reçues sur des thèmes variés, notamment sur l’assistance au suicide, la fin de vie, le domicile civil du résident, sur son droit à l’image, etc.

 

Au sujet de ses réflexions ou recommandations, le Conseil a traité la question des régimes alimentaires liés aux croyances religieuses, le libre choix du résident dans ce domaine et les limites propres aux établissements confessionnels. Sur cette question éminemment complexe, le Conseil a centré sa réflexion autour du concept de tolérance. Il a également émis une réflexion sur l’utilisation de robots humanoïdes en EMS. En prolongement à ce travail, quelques membres du Conseil ont également participé, sous mandat de Curaviva, à l’élaboration de recommandations intitulées « Aspects éthiques liés à l’utilisation des technologies d’assistance dans les institutions de soins de longue durée (EMS) ». Lire le rapport

 

Pour terminer, le Conseil a commencé un travail sur le suicide assisté en EMS. L’idée étant d’évaluer, du point de vue de l’éthique, les éventuels questionnements rencontrés par les établissements et les collaborateurs face à des demandes d’assistance au suicide.

 

Par ailleurs, les membres du Conseil ont été invités à présenter leurs travaux à plusieurs occasions, notamment dans un cours de formation continue à l’Université de Neuchâtel. Le Conseil a également participé à la réflexion menée par Curaviva sur la bientraitance et, en particulier, lors de la Rencontre Romande 2016, à l’organisation de deux ateliers : le premier intitulé Regards croisés sur la bientraitance dont l’objectif était d’évaluer la notion de bientraitance et les représentations parfois différentes qu’en ont les professionnels et les aînés ; le second, Pour une communication bientraitante, dont l’objectif était de dessiner, sur la base des expériences de chacun, les contours de ce qu’est (ou n’est pas) une communication bientraitante. Quelques membres du CE ont également fait partie du jury du Prix de l’innovation en EMS 2016.

 

Les relations entre les Conseils d’éthique des associations romandes se consolident chaque année. En 2016, notre Conseil a participé à une journée de travail à Neuchâtel réunissant leurs homologues de la FEGEMS (Genève), de l’AFIPA (Fribourg), mais également des représentants de l’ANEMPA (Neuchâtel) et de l’AJIPA (Jura). Le Secrétaire romand de Curaviva était également présent. Cette journée, autour de la thématique de l’EMS comme Lieu de vie, a été enrichissante et a permis la discussion avec des résidents et des proches d’un EMS neuchâtelois.

 

Suite à son renouvellement en fin d’année 2015, l’année 2016 a permis aux membres du CE de faire connaissance et d’échanger sur les thématiques et requêtes qui lui ont été soumises. Il se tient à la disposition des membres de l’AVDEMS, des collaborateurs, des résidents et de leurs proches comme soutien pour traiter les problématiques éthiques rencontrées au quotidien.

 

Nadja Eggert

Présidente du Conseil d’éthique

Conseil d’éthique

Le Conseil d’éthique est un organe de réflexion et subsidiairement de conciliation. Il se fonde notamment sur la Charte éthique de l’AVDEMS, sur le cadre légal et sur les autres sources déontologiques reconnues par le monde médico-social.

 

Composition 2015-2018

 

  • Nadja Eggert (Présidente) Ethicienne, Lausanne
  • Jean-Luc Andrey, Directeur de l’EMS Châteaux des Novalles, Blonay
  • François Matt, Directeur de l’EMS le Home –Les Pins SA, Pully
  • Delphine Roulet Schwab, Professeure HES-SO, La Source, Lausanne
  • Micaela Verini, Avocate, Bussigny
  • Patricia Thomas, Directrice de l’EMS Le Phare-Elim, La Tour-de-Peiz
  • Claude-Alain Stuby, Directeur de la Fondation Clémence, Lausanne
  • Philippe Vuillemin, médecin généraliste, Lausanne